L’accouchement est sexuel, redonnez du pouvoir à votre corps !
Dora Barens Photography

L’accouchement est sexuel, redonnez du pouvoir à votre corps !

(L’accouchement est sexuel est un texte que j’ai originalement écrit en anglais. Pour la traduction, j’utilise plus souvent accouchement pour Birth puisque je parle du corps de la femme dans l’accouchement et de l’acte en lui-même. J’utilise naissance quand je réfère à l’acte sacré d’enfanter ou quand je parle de l’enfant qui naît. Naitre est aussi sexuel, sur un autre plan. C’est une autre discussion-pour plus tard?) 

L’Accouchement EST Sexuel 
L’ ACCOUCHEMENT est Sexuel 
L’Accouchement est SEXUEL 

Je sais que beaucoup d’entre vous frissonnent en voyant ces trois mots ensembles. Certains ne veulent même pas les lire ensemble. Parce qu’ils touchent quelque chose qui parait honteux, dégoûtant, immoral, inapproprié. Le sacré de la naissance avec la saleté du sexe. Le sacré de la sexualité avec l’accouchement sanglant. 

Mais c’est un fait, l’Accouchement est sexuel. 

Tous les marqueurs pointent dans cette direction et nous (en tant que société) dépensons teeeeellement d’énergie à ignorer et même cacher ce qui est. 

  • Si vous avez un enfant qui grandit à l’intérieur de vous en premier lieu, c’est bien parce que –dans la plupart des cas- vous avez fait l’amour.  Que ce soit de passion, de routine, du quotidien, d’érotisme, ça reste du sexe.  
  • Les hormones principales jouant un rôle dans l’accouchement SONT LES MEMES que celles qu’impliquent du plaisir, ou une déconnection du plaisir : Ocytocine, Endorphine, Adrénaline. Je ne vais pas ici entrer dans les détails parce que ces hormones sont un sujet à part entière. Mais le fil conducteur est simple : Quand vous avez du plaisir durant un rapport sexuel, vous produisez de l’Ocytocine. uUn orgasme, vous produisez le plus haut pic d’Ocytocine. Lors de l’accouchement, vous produisez de l’Ocytocine en continue et de plus en plus pour nourrir le processus des contractions. 
  • De tout temps, Sages-femmes et Doulas encouragent les couples à s’embrasser, se blottir l’un contre l’autre, s’enlacer, à caresser seins et tétons quand le travail ralentis. Pourquoi ? Parce qu’elles ont observé que les contractions reprennent plus intensément. (Voir les livres d’Ina May Gaskin Spiritual Midwifery et Le guide de l’accouchement naturel, le film et le livre Orgasmic Birth de Debra Pascali Bonaro, par exemple). 
  • Enfin, quand votre enfant nait, i.elle traverse vos organes sexuels : utérus, vagin et vulve. Comment être plus sexuel que ça ? 

 

Et si l’accouchement était fait pour éprouver du plaisir ? 

Et si l’accouchement était, dans son essence, un moment profondément intime entre amants duquel naît un.e nouveau-né.ebaigné.e de cette énergie douce et merveilleuse ? 
Laissez cette image frémir pour un moment, sans prêter attention à ce que vous tenez pour vrai, à vos doutes et suspicions. Laissez-vous être, pour 1 minute, totalement absorbé.e.x par cette vision : 

Comment cela pourrait être si, depuis le moment le plus sacré, profond, intime, délicieux, magique que vous puissiez imaginer avec votre Amour, votre bébé venait au monde ? 

Imaginez avec curiosité. Sentez ce qu’il se passe dans votre corps et esprit. Qu’est-ce que vous pouvez toucher, entendre, voir, goûter, sentir ? Allez-y, pour 1 minute, faites-le ! 

 

Et maintenant, ouvrez les portes et voyez ce qui vient vers vous : 

Incrédulité, honte, dégoût, règles, histoires et bien plus… Nous sommes tellement habitué.e.s.x à séparer accouchement et sexualité. Nous portons en nous tellement d’injonctions, de règles, de honte quant à comment nous comportez avec notre corps. La sexualité féminine est tellement réprimée et en même temps suit un impératif de ressentir l’orgasme à tout prix. Il y a tellement de règles de performances liées à nos corps : Comment ne pas être trop frigide, trop sensuelle, trop grosse, trop maigre, trop poilue, trop bruyante, trop libre. Comment ne pas demander ce que l’on veut. 

Parce que tout ça est trop dangereux pour nous. Nous pouvons être menacées physiquement, ridiculisées, jugées pour n’avoir pas de morale, pour être des putes (dans le sens discriminant du terme), portées à la honte par toute la société. Enfermées dans un asile. Violées. 

Tout ça est profondément ancré dans notre peau et nos chairs. C’est 5000 ans de conditionnement et de patriarchie. 

Je ne dis pas pour autant que c’est la faute des Hommes. Parce que de ce que j’en vois, ils sont tout aussi impactés. Ils n’ont pas de transmission sur l’accouchement et la naissance. Ils doivent entrer dans un monde de femmes où ils sont jugés pour leurs performances, comment ils prennent soin, comment ils protègent, leur capacité à être émotionnels…. Sans savoir quelles sont les règles et ce qu’ils sont supposés faire. Pendant des siècles ont leur a demandé d’attendre dehors pendant que leur enfant naissait. 

Donc ce n’est vraiment pas une surprise que l’on soit tellement effrayé.e.s.x de mélanger sexualité sacrée avec accouchement sacré. La bonne nouvelle, c’est que c’est notre choix. Nous pouvons entrer dans cette vision, petit à petit, pour la rendre moins effrayante. On peut regarder et lire des histoires d’accouchement qui parlent de cette vérité. Nous pouvons trouver notre propre chemin et rencontrer tellement de guérison. 

 

Tout du moins, c’est là où je veux vous guider. 

 

Claire

Photo : Dora Barens – https://www.geboortefotografie-amsterdam.nl/

Leave a Reply